Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Humeur et regrets !

Publié le par rue du blogule rouge

Ah ! Si seulement on avait majoritairement voté à gauche aux dernières élections en 2012, on n’en serait sans doute pas là aujourd’hui !

Si on avait voté à gauche, on ne se serait certainement pas livrés pieds et poings liés à l’Europe libérale en ratifiant sans aucune modification le traité « Merkozy » !

Si on avait voté à gauche, on n’aurait pas investi un trop riche ministre du budget, chargé de la lutte contre la fraude fiscale, mais refusant de payer ses impôts, trop arrogant pour le reconnaître et confiant à l’un de ses amis lepennistes le soin de placer sa fortune dans les paradis fiscaux !

Si on avait voté à gauche, on n’aurait pas cédé au MEDEF en proposant l’ANI qui musèle les droits des salariés et les contraint à accepter les désirs des patrons dans les négociations sous peine de perdre leur gagne-pain !

Si on avait voté à gauche, on n’aurait pas été contraints de réaliser les vœux des Sarkozystes en augmentant les années de cotisation pour la retraite, repoussant les départs à taux plein à 67 ans dans la plupart des cas !

Si on avait voté à gauche, on aurait augmenté le SMIC et les bas salaires par souci de justice sociale mais aussi pour relancer la consommation au lieu d’offrir un cadeau de 20 milliards d’euros aux entreprises sans aucune contrepartie. On aurait ainsi pu lutter contre l’austérité  qui ne profite qu’à « notre ennemi », la «Finance Internationale-dite sans visage et sans nom», grâce à une relance de la consommation et de l’activité industrielle raisonnées. Car si on avait voté à gauche, on aurait pu proposer une production de biens utiles pour tous et non uniquement livrée au « marché » et aux souhaits d’enrichissement de quelques uns. C’est de cette manière, que si on avait voté à gauche, on aurait résorbé le chômage.

Si on avait voté à gauche, on aurait eu le souci de l’écologie et cherché le moyen de renoncer à des formes d’énergie aussi polluantes et dangereuses que l’énergie nucléaire au lieu de chercher le moyen d’augmenter la durée de vie des centrales.

Si on avait voté à gauche, on n’aurait pas entendu un ministre de l’Intérieur stigmatiser une population entière en raison de ses origines ethniques et lui dénier la possibilité de vivre en France si elle le souhaitait.

Si on avait voté à gauche et qu’on ait entendu comparer notre garde des sceaux à une guenon en raison de sa couleur de peau, cela aurait soulevé un tel tollé contre les délinquants imbéciles responsables d’une telle insanité que la loi française se serait appliquée, car chez nous, heureusement, le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit !

Si on avait voté à gauche, la France ne serait plus dans l’OTAN et œuvrerait   partout pour la paix dans le monde au lieu de verser de l’huile sur le feu comme en Syrie ou en Iran.

Si on avait voté à gauche, le changement aurait pu être grand et immédiat. Si on avait pu voter à gauche, on aurait pu placer l’humain d’abord  au centre de l’action gouvernementale !

Malheureusement, pour chasser Sarkozy, on n’a pas pu voter à gauche.

On a voté Hollande !

Humeur et regrets !

Commenter cet article