Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sainte Pétoche, priez pour nous, délivrez-nous du Malenchon !

Publié le par rue du blogule rouge

Avez-vous vu comme tout à coup, à l’annonce de l’envolée spectaculaire du vote Mélenchon dans les sondages, les trois mousquetaires Le Pen, Macron, Fillon et Hamon (chacun sait que les trois mousquetaires étaient quatre -comme la bande des quatre) ont soudain choisi, avec l’aide cardinale d’Hollande, de guerroyer contre l’Avenir en commun, sombre compilation de mesures communistes, castristes et staliniennes édictées par le dictateur en puissance à l’ego démesuré qui se prend pour Lénine, Robespierre et Chavèz réunis ?

Entendez-vous les explications des oligarques en perdition ?

“C’est que, voyez-vous, avec les sondages, même si on peut penser qu’ils ne sont pas très exacts pour des instruments de prédiction, on ne sait jamais ! Ils pourraient donner une photographie de l’instant présent pas si éloignée de la vérité que ça. Et puis l’instant présent est si près de l’instant de vérité du jour de l’élection que ça en devient urgent !

Vous ne voyez pas que Mélenchon soit élu, que son programme soit appliqué ?

Faudrait-il alors se résoudre à payer des salaires décents, à partager les richesses, à accorder la retraite à 60 ans, à lutter contre le tout pétrole et le nucléaire, à délaisser les profits de Monsanto ou Bayer pour une agriculture paysanne et bio, etc. ?

Quel retour en arrière ce serait ! Alors qu’on avait tout juste réussi à payer des dividendes suffisamment élevés aux actionnaires pour décrocher une première place européenne en ce domaine ! On venait juste aussi de donner assez de gages au maître américain et d’enfumer assez de gens pour pouvoir déclarer toutes les petites guéguerres qu’il souhaite nous imposer à travers le monde !

On en avait tout juste terminé également, avec le code du travail, qu’on avait enfin démantelé (pardon, simplifié), pour pouvoir exploiter les sans dents, enfin, en paix !

Pourtant la barque, jusqu’ici avait été bien menée, non ? Nous avions placé jusqu’à quatre fers au feu !

Un petit Macron de derrière les fagots, jeune et fringant, qu’on avait gonflé à l’hélium des unes de nos magazines, des double pages de nos journaux, des reportages quotidiens de nos télévisions et tout et tout, et hop ! L’essentiel paraissait sauvé !

On avait auparavant pris soin de placer en tête un épouvantail repoussoir, aux idées d’une autre guerre, raciste et xénophobe, mais sans danger réel pour nous les Riches !

De cette façon, même un faux pas de notre champion Fillon (champion par défaut mais bon) était possible à gommer –et la preuve que la précaution était bonne, il s’est flingué le pied tout seul par son goût prononcé et non fictif du pognon, des montres, des costumes et de la moralisation en armure de chevalier blanc.

On avait même réussi, avec ce petit Hamon, à capter quelques unes des voix possibles pour ce qui restait encore de fidèles à la gauche et on se disait que ce serait suffisant pour  contenir leurs revendications.

Et voilà l’autre Mélenchon, avec ses idées de vouloir redonner du pouvoir au peuple, de réhabiliter la démocratie et, un comble, d’éradiquer à la fois précarité et pauvreté mais aussi de plafonner Nos Gains si légitimes (car c’est nous qui procurons du travail à tous-ou presque !) qui menace nos privilèges si durement acquis ! Le voilà qui pointe son nez dans notre château de cartes et qui est même en passe ou en position de l’emporter !

Nous ne nous laisserons pas faire ! Bien sûr, il nous reste encore des armes et nous saurons les employer : la calomnie, le mensonge, la prestidigitation, la corruption, la machination, la désinformation, mais aussi la dévotion. Mettons tous les atouts de notre côté : prions ! Prions saint Pognon, saint Fric et sainte Oseille pour ne plus avoir ainsi à prier Sainte Pétoche !

Oh ! Saint Pognon et Sainte Pétoche réunis, délivrez-nous du Malenchon ! Amen !“

Ben, Marianne, tous ceux de la photo, déjà, vont pouvoir dégager !

Ben, Marianne, tous ceux de la photo, déjà, vont pouvoir dégager !

Commenter cet article