Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Candidats aux législatives dans la 1ère circonscription en Charente-Maritime

Publié le par rue du blogule rouge

Le territoire concerné s’étend aux cantons d’Ars-en-Ré, de La Rochelle 1,2,3,4,5,6,7,8 et 9 et de Saint-Martin-de-Ré.

Rappelons les résultats du 1er tour des élections législatives précédentes, celles de 2007 : Pour le PS, Maxime Bono avait obtenu 23 928 voix, soit 40,77% ; L’UMP Dominique Morvant 21 099 voix, soit 35,95% ; L’UDF Élisabeth Delorme-Blaizot, 3 479 voix, soit 5,93% ; Venaient ensuite pour la majorité présidentielle, Richard Douard, 1 719 voix, 2,93% ; les Verts, Gaëlle Mangin, 1 658 voix, 2,83% ; le PCF, Esther Mémain, 1 349 voix, 2,30% ; le NPA, Patrick Vallée, 1 043 voix, 1,78%, le MPF, Serge Lavaud , 732 voix, 1,32% ; Les écologistes, Jean-Noël Debroise, 743 voix, 1,27% ; Lutte Ouvrière, Antoine Colin, 308 voix, 0,52% ; Extrême Gauche, Jacques Dumerc, 174 voix, 0,30%.

Cette année, comme en 2007, 14 candidats à la députation à l’Assemblée nationale s’affronteront dans la circonscription.

Rappelons aussi que dans cette circonscription, les élections présidentielles de 2012 ont donné au second tour 55,59% des voix à François Hollande contre 44,41% à Nicolas Sarkozy. 

La situation est malgré tout tendue à gauche avec 2 candidats issus du PS et une candidate Front de Gauche qui ne fait pas l’unanimité parmi les siens. Même si, rue du blogule rouge, on lutte pour que le Front de Gauche ait le plus grand nombre possible de députés afin que le pays puisse résister au monde de la finance et à ses exigences austéritaires et anti sociales, on se pose quand même des questions…

En effet, seule organisation à s’appuyer sur un programme national, « l’humain d’abord » qui propose de lutter contre l’austérité par la relance de l’économie, la satisfaction des besoins sociaux et grâce au renforcement du secteur public, le Front de Gauche présente Esther Mémain, du PCF (54 ans-Infirmière au centre hospitalier de La Rochelle) avec Gilles Ronchin pour suppléant, du PCF également  (Principal de collège à la retraite).

Esther Mémain est adjointe au maire de La Rochelle, vice-présidente de la CDA. Déjà deux fois candidate aux législatives pour le PCF, elle avait obtenu 2,72% en 2002 et 2,30% des voix en 2007.

Pour les partisans du Front de Gauche, le problème est qu’à l’instar de la direction départementale du PCF, elle était opposée à la tactique d’alliance du PCF au sein de ce même Front de Gauche pour les régionales de 2009 mais s’y est soumise pour les présidentielles et les législatives de 2012. Il est permis de se demander si ce retournement est sincère ? Ne sera-t-elle pas plutôt favorable à une subordination au PS, quelque soit la politique qu’il mènera, même s’il cède aux sirènes de l’austérité ?

Elle dispose d’un blog, tenu par le président de la commission départementale de contrôle financier du PCF, Patrick Guesdon, à l’adresse : http://esthermemain2012.wordpress.com/.

Peu prolixe déjà pour la campagne présidentielle pour Mélenchon, le blog semble être totalement inactif depuis.

Au premier tour des élections législatives de 2007, le parti socialiste avait présenté Maxime Bono, maire de La Rochelle, lequel obtint 23948 voix soit 40,77%. Cette fois, le Parti Socialiste a mandaté Ségolène Royal (58 ans-Présidente de la région Poitou-Charentes, ancien ministre et ancienne député, candidate du PS aux présidentielles en 2007, battue aux primaires du PS pour les élections de 2012) avec  Jean-Pierre Mandroux comme suppléant (55 ans-conseiller général,  adjoint au maire de La Rochelle, habitant Villeneuve-les-Salines, membre du  PS depuis 1986, chargé du développement social urbain à la CDA). Adoubée par Maxime Bono qui ne souhaitait pas se représenter, Ségolène Royal ne cache pas toujours son ambition qui serait d’accéder au «perchoir», la présidence de l’Assemblée nationale, une fois élue député. Sa désignation par le parti socialiste a donné lieu à un feuilleton tragi-comique pour la gauche qui continue à alimenter la chronique. Pour pouvoir la désigner, il fallait en effet passer outre la candidature Falorni, le secrétaire départemental du PS. Le PS a alors d’abord prétendu réserver la circonscription à une femme mais devant la menace de permutation entre Falorni et sa suppléante, le parti a finalement décidé de la réserver directement à … Ségolène Royal.

Adresse du site de Ségolène Royal : http://www.segoleneroyal17.fr/  

Olivier Falorni (40 ans-Professeur d’histoire au lycée Doriole à La Rochelle) a donc décidé de maintenir sa candidature avec Patricia Friou comme suppléante (56 ans-conseillère générale du canton de La Rochelle IV, conseillère municipale de La Rochelle). Adjoint au maire de La Rochelle, conseiller régional, il a été exclu du PS, dont il était le secrétaire départemental depuis 2004. Il ne représente donc en réalité plus que lui-même et ses fidèles locaux. Se voyant comme le régional de l’étape, il souhaite « valoriser les particularités du territoire » qu’il espère représenter. Il a aussi l’intention, sans expliquer comment,  de réconcilier l’île de Ré (qui vote à droite) et La Rochelle (qui vote à gauche). Il se veut aussi le défenseur de la démocratie locale, «au-dessus de la mêlée», par référence démago-populiste au sport local le plus populaire, le rugby. Au plan national, il soutient a priori l’action d’Hollande, mais son ambition semble avant tout orientée vers une représentation locale. Ses adversaires disent qu’il se trompe d’élection et devrait se présenter plutôt au conseil général. Il utilise une page facebook à l’adresse : https://www.facebook.com/olivierfalorni.

Europe Ecologie-Les Verts  présente Brigitte Desveaux (57 ans-Directrice du syndicat mixte du Pays d’Aunis) avec pour suppléant Jean-Marc Soubeste (Professeur d’histoire-géographie au collège Fabre d’Eglantine à La Rochelle). 3 dossiers lui paraissent prioritaires : - la politique du logement, pour, dit-elle, «limiter les spéculations, donner accès à tous à un logement décent et en finir avec l'obligation d'aller habiter à 30 km de son lieu de travail»

- Le développement d'éco industries sur le grand port maritime  - Une agriculture biologique  «donnant à tous l'accès à une alimentation saine et accessible, assurant aux paysans un revenu décent et enfin cessant de polluer les cours d'eau et la mer et préservant les ressources en eau, indispensables à la biodiversité.».

 Le Mouvement Républicain et Citoyen  de Jean-Pierre Chevènement a adoubé pour sa part Michel Le Creff  (67 ans-Fonctionnaire au ministère de l’Économie à la retraite, habitant Laleu depuis deux ans). Il aura pour suppléante Marie-Françoise Deschamps.

 

Lutte Ouvrière présente la candidature d’Antoine Colin  (40 ans-Enseignant-chercheur à l’Université de La Rochelle) avec Virginie Steiner pour suppléante. Déjà candidat pour les trotskystes en 2007, il n’avait obtenu que 0,52% des voix (308 voix-à peine un amphi).

Face à une CDA de La Rochelle votant massivement à gauche, l’île de Ré à elle seule ne réussira pas à faire basculer la circonscription à droite et la seule véritable incertitude tient au  score que réalisera l’extrême droite, finalement trop peu ouvertement combattue par certains des candidats de gauche occupés à ferrailler entre eux.

Pour l’UMP, représentée en 2007 par Dominique Morvant (21099 voix-35,95%), la candidate sera cette fois-ci Sally Chadjaa (34 ans- Assistante parlementaire auprès de Jean-Marie Morisset, député des Deux-Sèvres) suppléée par Philippe Durieux (56 ans-médecin, conseiller municipal de Nieul-sur-Mer). Elle est aussi conseillère régionale et conseillère municipale (d’opposition) de La Rochelle. 

Au vu du faible score de Nicolas Sarkozy aux présidentielles, il est cependant peu probable qu’elle parvienne à égaler celui de Dominique Morvan en 2007 mais elle espère, avec le partage des voix socialistes, arriver en deuxième position au premier tour ayant été créditée de 17% dans un sondage réalisé fin 2011, alors que 18% étaient attribués à Falorni et 23% à Royal.

Elle dispose d’un site à l’adresse http://www.sally-chadjaa.fr/  et d’une page facebook :  https://www.facebook.com/2012avecSally

Pour le parti radical, François Drageon (51 ans-Avocat à La Rochelle)  a pour suppléant Julien Janvier. Il anime un blog à l’adresse : http://www.drageon2012.fr/. Vous y apprendrez entre autres, qu’il est contre la relance de l’économie et qu’il ne se sent pas comptable de la traite des Noirs ni de l’esclavage. «S’il fallait se sentir coupable de toutes les injustices, on n’en finirait pas»…

Le Centre pour la France  (MoDem) : Arnaud Jaulin (33 ans-Docteur en droit, chargé d’enseignement à l’université de La Rochelle) se présente cette année avec pour suppléante Ottilia Ferreira. Il était le suppléant d'Élizabeth Delorme-Blaizot (3479 voix-5,93%) en 2007. Il est aussi conseiller municipal de La Rochelle et se revendique de Jean-Louis Borloo. Il se veut appartenir à une «droite moderne» sans préciser ce que signifie réellement l’expression pour lui. «Mais il veut fédérer le territoire pour lui donner une unité».

À l’extrême droite, Marie-Françoise chasse son mari Jean-Marc qui avait obtenu 1 422 voix en 2007 (2,42%) et qui sera en lice dans la 5ème circonscription. Le Front National  a désigné Marie-Françoise de Lacoste-Lareymondie (63 ans-Sans profession, épouse du président départemental du FN) et Maryvonne Gaudy  pour suppléante. Saviez-vous que les Chinois ont été poussés au cannibalisme par les communistes, que la seule solution à la crise espagnole serait que l’État (les contribuables) prenne en charge le remboursement de la dette privée des banques et que Mélenchon n’est qu’un produit inventé par les journalistes ? Vous auriez pu l’apprendre en fréquentant le nauséabond site du FN de Charente-Maritime, qui ne propose d’ailleurs que la reprise de certains articles du site national.

Cependant, au vu du score réalisé par ce parti de la haine et de la division au 1er tour des présidentielles, on peut malheureusement craindre que la « mère chrétienne de 7 enfants qui se sent en mission » ne réalise encore un score supérieur à 2 chiffres dans la 1ère circonscription.

Les écologistes de droite, (droite extrême) de l’association « le trèfle », présentent la candidature de Michèle Coindeau avec pour suppléant Jacques Sinegre.

L’alliance royaliste présente Rodolphe Huguet dont le suppléant est Jean-Philippe Bariteau. En explorant sa page facebook, vous aurez l’insigne honneur de découvrir l’existence de Louis XX, notre actuel ( ?) seigneur et maître royal à tous. https://www.facebook.com/rodolphe.huguet

Alain Ignacimouttou, était déjà candidat sans étiquette en 2007 dans la 5ème circonscription (Royan Ouest). Il avait obtenu là-bas 185 voix, soit 0,31%. Sa suppléante sera Danielle Valerio. Il est présenté avec l’étiquette « divers gauche ».

Le parti souverainiste d’extrême droite fondé par Philippe De Villiers, Le Mouvement pour la France annonce la candidature de France Prenat  avec  Joëlle Talon pour suppléante.

Commenter cet article